L’E-call, le dispositif désormais obligatoire en voiture

Publié le

par Olivier Guillaume

Les efforts des gouvernements en faveur de la sécurité routière ne se limitent pas qu’aux radars, au téléphone au volant ou à la limitation de vitesse. Il s’agit aussi de joindre les secours le plus vite possible en cas d’accident. C’est dans cet ordre d’idées qu’a été rendu obligatoire l’E-call, un système d’appel et de géolocalisation, et ce dans toutes les voitures européennes.

Comment ça marche ?

Plus précisément l’E-call paneuropéen 112, ce dispositif consiste en un bouton SOS relié à un boîtier standard équipé d’une carte SIM et d’un signal GPS. Un appel à une plateforme d’assistance est lancé en cas de choc violent et sans réaction du conducteur, les secours se rendent sur les lieux de l’accident, guidés par le signal GPS. Ceux-ci sont également au courant du type de voiture afin d’adapter les moyens en conséquence. Si des occupants sont conscients, ils pourront passer l’appel eux-mêmes grâce au bouton SOS et donner un maximum de précisions.

On estime que cette aide est transmise en moyenne en 75 secondes maximum. On retrouvait ce dispositif sur plus de 2 millions de véhicules du groupe PSA (Peugeot-Citroen) en 2016 tandis que d’autres constructeur comme Ford et BMW avaient aussi proposé une idée similaire.

Quels résultats attendus ?

Le SNSA (Syndicat national des sociétés d’assistance) évoque un nombre de 30.000 appels traités pour 2018, et qu’il passera à 400 000 en 2020. La Commission européenne pense que 2500 vies seront sauvées grâce à ce dispositif.

A noter que ce système ne sera non pas payé par les automobilistes mais les constructeurs. On estime le coût à une centaine d’euros.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «L’E-call, le dispositif désormais obligatoire en voiture»

Publiez votre avis