L’Allemagne réclame une boîte noire pour la voiture autonome

Publié le

par Olivier Guillaume

On aimerait pouvoir parler de la voiture autonome pour de bonnes raisons mais les circonstances se dressent parfois contre cette volonté. Dans ce cas, le scepticisme quant à cette technologie rendant superflue la présence d’un conducteur touche tout simplement le gouvernement d’un grand pays européen, car ils sont aussi concernés afin d’ériger les législations qui s’imposent sur le sujet.

Ici, c’est l’Allemagne qui demande l’installation d’une boîte noire, comme pour les camions. L’idée est d’enregistrer les données et ainsi de s’assurer de la bonne conduite du véhicule, selon s’il s’agit de l’intelligence artificielle ou du conducteur s’il a repris le contrôle. Autrement dit, en cas de défaillance, elle devrait déterminer si elle vient au choix de l’automobiliste ou de la technologie autonome.

On constate que la présence du conducteur est indispensable dans cette hypothèse car la législation obligerait légalement à une personne d’être installée sur le siège principal, ce même si la voiture est parfaitement automatisée, histoire de reprendre le contrôle des opérations si besoin.

Sauf qu’à l’image des objets connectés, la boîte noire soulève la question de la transparence : ces données seront-elles reprises pour être revendues ou pour améliorer la technologie dont il est question ici ? Un débat de plus...


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «L’Allemagne réclame une boîte noire pour la voiture autonome»

Publiez votre avis