Jeune conducteur : Qu’en est-il de l’assurance auto ?

Publié le

par L’équipe Minute-Auto.fr

En France, plus de 800 000 personnes obtiennent chaque année leur permis B selon une étude de la Sécurité Routière… Autant de personnes qui se retrouvent en période probatoire pour une durée de 3 ans, ou 2 ans pour ceux qui ont réalisé la conduite accompagnée. Durant cette période, ces personnes sont considérées comme des jeunes conducteurs. Mais qu’est-ce que signifie réellement le statut de “jeune conducteur” ? Et surtout, qu’en est-il des assurances pour ce profil novice de conducteur ?


Source infographie : Hyperassur.com - Assurance auto

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Ni le Code de la route, ni le Code des assurances ne définissent clairement le statut de “jeune conducteur”. Pourtant, cette notion est cruciale pour les assurances pour identifier le niveau d’expérience des conducteurs.

Même si l’âge légal pour passer le permis B est de 18 ans, certains tardent à passer l’examen. On considère alors comme jeunes conducteurs les personnes ayant passé le permis de conduire depuis moins de 3 ans ou 2 ans pour ceux ayant réalisé la conduite accompagnée.

Les jeunes conducteurs sont contraints de respecter certaines règles spécifiques. Ils doivent tout d’abord coller un disque A à l’arrière de leur véhicule, sous peine de payer une amende de 35 euros en cas de contrôle.

Les limitations de vitesses sont également réduites en période probatoire : de 130 km/h à 110 km/h sur une autoroute, de 110 km/h à 100 km/h sur une route séparée par un terre-plein central, et de 90 km/h à 80 km/h sur une route traditionnelle.
Enfin, les jeunes conducteurs ont un capital initial de 6 points sur leur permis de conduire. S’ils ne commettent pas d’infractions, ils acquièrent 2 points supplémentaires chaque année, et 3 points pour ceux qui ont réalisé la conduite accompagnée.

L’assurance auto avec la conduite accompagnée

Si vous avez passé votre permis de conduire en conduite accompagnée ou après vos 18 ans, cela va avoir un impact sur le choix de votre assurance auto jeune conducteur.

Comment se déroule la conduite accompagnée (AAC) ?

La conduite accompagnée permet d’acquérir une formation à la conduite à partir de 16 ans après avoir obtenu l’examen du code de la route.

Sous le contrôle d’un accompagnateur, vous apprenez à anticiper les dangers de la route suite à vos heures de conduite en auto école.

Jusqu’à vos 18 ans, vous devez parcourir au minimum 3000 km avec vos parents ou une personne titulaire sur permis B depuis au moins 5 ans et qui a 28 ans révolus.
Vous pourrez ainsi vous présenter à l’examen de conduite à l’âge de 18 ans comme tout candidat au permis B.

L’assurance auto après la conduite accompagnée

Grâce à votre attestation de fin de conduite accompagnée et de votre permis de conduire, le jeune conducteur pourra ensuite choisir une assurance pour son premier véhicule.

L’AAC est une méthode encouragée en France de par les avantages tarifaires mis en place par les assurances.

En effet, l’expérience acquise pendant la conduite accompagnée réduit le risque d’accident et également la surprime de moitié : 50 % au lieu de 100 % du tarif de base.

Après un an de permis de conduire, la surprime est une nouvelle fois réduite si le conducteur n’a pas commis d’accident responsable.
Enfin, à la fin de la période probatoire, soit 2 ans de permis, la surprime est supprimée.

Permis B classique : quelle assurance auto ?

Les assurances auto sont assez chères pour les jeunes conducteurs, d’autant plus lorsqu’ils ont passé leur permis B avec la procédure classique.

Comment se déroule le permis B de manière traditionnelle ?

Quant au permis B dit “classique” sans la procédure d’AAC, il nécessite simplement d’obtenir l’examen théorique du code de la route et pratique de la conduite.

L’inscription à l’auto-école est possible avant l’âge de 18 ans pour anticiper les heures de conduite avec le moniteur.

Contrairement au permis acquis avec la conduite accompagnée, vous aurez une période probatoire de 3 ans compte tenu du manque d’expérience sur la route.

L’assurance auto sans la conduite accompagnée

Au niveau de l’assurance, contrairement à la formule de la conduite accompagnée, vous ne bénéficiez pas d’avantages au niveau de la surprime. Celle-ci s’élèvera à 100% durant la première année et baissera au fil de l’expérience :

- 1ère année de permis : 100 % de majoration
- 2ème année de permis : 50 % de majoration
- 3ème année de permis : 25% de majoration
- 4ème année : plus de surprime pour le jeune conducteur

Bien évidemment, cette réduction de surprime ne s’appliquera pas en cas de sinistre non responsable.

Pour conclure, lorsque les conducteurs sont en période probatoire, ils sont considérés comme “novices” par les assurances. De ce fait, les tarifs sont assez élevés et les avantages réduits. Il est alors crucial pour les jeunes conducteurs choisir la bonne assurance auto.

Comparer les offres avec Hyperassur.com leur permettrait d’identifier les différentes offres d’assurance auto pour souscrire le contrat au meilleur prix !




Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Jeune conducteur : Qu’en est-il de l’assurance auto ?»

Publiez votre avis