Flashé, il décide de brûler le radar !

Publié le

par Olivier Guillaume

Personne n’aime être flashé par un radar. Qu’il assume son excès de vitesse, qu’il le nie ou qu’il ne porte aucune attention à sa vitesse, le conducteur sera toujours agacé de recevoir la contravention qui s’en suit. Mais en général, il se contentera de verbaliser son agacement et ne touchera pas au radar en question. A l’une ou l’autre exception prête...

Cela s’est produit dans le sud de la France au mois de mai dernier, durant une nuit. Le propriétaire d’une Audi A5 était en retard et a par conséquent décidé d’ignorer les limitations de vitesse en vigueur. D’où une pointe à 160 km/h enregistrée par un radar de chantier. Comme la vitesse était limitée à 90 km/h, la sanction allait être sévère.

Le conducteur s’est donc dit qu’il fallait éliminer la preuve de son excès de vitesse. Comment faire ? Détruire le radar bien sûr ! Il a donc récupéré un fusil de chasse avec un ami et a commencé à mitrailler la machine, non sans quelques coups de crosse. Comme ce n’était pas suffisant pour faire disparaître la preuve, il a rempli un seau d’essence dans une station et a mis le feu au radar !

Sauf que lorsque l’on est flashé, l’infraction est directement transférée aux services concernées. Détruire le radar n’allait donc rien changer et le conducteur n’a fait qu’aggraver son cas... Résultat des faits : il devra payer 20 euros par jour pendant trois mois et effectuer un stage de citoyenneté. Le tout avec la fameuse suspension du permis pendant trois mois.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Flashé, il décide de brûler le radar !»

Publiez votre avis