F1 2017 : Calendrier, Transferts, Règlement

Publié le

par Thomas Olifirenkoff

Calendrier F1 2017

Grands Prix sous contrat 2017

La liste des circuits engagés pour la saison 2017 de Formule 1. En attendant le retour du GP de France en 2018, la manche allemande disparaît, portant ainsi à 20 le nombre de GP disputés l’an prochain.

Calendrier F1 2017
Num Grands Prix Villes Dates
01 Grand Prix d'Australie Australie Melbourne 26/03/2017
02 Grand Prix de Chine Chine Shanghai 09/04/2017
03 Grand Prix de Bahreïn Bahreïn Sakhir 16/04/2017
04 Grand Prix de Russie Russie Sochi 30/04/2017
05 Grand Prix d'Espagne Espagne Barcelone 14/05/2017
06 Grand Prix de Monaco Monaco Monte Carlo 28/05/2017
07 Grand Prix du Canada Canada Montréal 11/06/2017
08 Grand Prix de l'Europe Azerbaïdjan Bakou 25/06/2017
09 Grand Prix d'Autriche Autriche Spielberg 02/07/2017
10 Grand Prix d'Angleterre Royaume-Uni Silverstone 16/07/2017
11 Grand Prix de Hongrie Hongrie Budapest 30/07/2017
12 Grand Prix de Belgique Belgique Spa-Francorchamps 27/08/2017
13 Grand Prix d'Italie Italie Monza 03/09/2017
14 Grand Prix de Malaisie Malaisie Kuala Lumpur 17/09/2017
15 Grand Prix de Singapour Singapour Singapour 01/10/2017
16 Grand Prix du Japon Japon Suzuka 08/10/2017
17 Grand Prix des États-Unis États Unis Austin 22/10/2017
18 Grand Prix du Mexique Mexique Mexico 29/10/2017
19 Grand Prix du Brésil Brésil São Paulo 12/11/2017
20 Grand Prix d'Abou Dhabi Abu Dhabi Abu Dhabi 26/11/2017

Plateau F1 2017

Plateau - Saison 2017
Ecuries Moteurs Numéros Pilotes
Italy Scuderia Ferrari Ferrari 5 Allemagne Sebastian Vettel
7 Allemagne Kimi Raïkkönen
India Force India Mercedes 11 Allemagne Sergio Pérez
64 Allemagne Esteban Ocon
Etats Unis Haas F1 Ferrari 8 Allemagne Romain Grosjean
20 Danemark Kevin Magnussen
Grande-Bretagne Manor Racing Mercedes  ??  ??
 ??  ??
Grande-Bretagne McLaren Honda Honda 14 Espagne Fernando Alonso
2 Belgique Stoffel Vandoorne
Allemagne Mercedes AMG Mercedes 44 Grande-Bretagne Lewis Hamilton
 ??  ??
Autriche Red Bull Racing Renault 3 Australia Daniel Ricciardo
33 Netherlands Max Verstappen
Italy Scuderia Toro Rosso Renault 55 Espagne Carlos Sainz
26 Allemagne Daniil Kvyat
Grande-Bretagne Williams F1 Mercedes 77 Allemagne Valtteri Bottas
18 Allemagne Lance Stroll
Grande-Bretagne Sauber F1 Ferrari 9 Suède Marcus Ericsson
 ??  ??
Grande-Bretagne Renault F1 Renault 27 Allemagne Nico Hülkenberg
30 Allemagne Jolyon Palmer

Scuderia Ferrari

Sebastian Vettel est le leader incontesté et sa présence au sein de la Scuderia est assurée jusqu’en fin d’année prochaine. Malgré des prestations trop souvent en demi-teinte, Kimi Raïkkönen a lui aussi été confirmé par le directeur d’équipe, Maurizio Arrivabene. Il faut dire que Vettel et Räikkönen s’entendent bien, Ferrari justifiant son choix par sa volonté d’équilibre au sein du team rouge.

Force India

Sergio Pérez, un temps pressenti chez Ferrari puis chez Renault, deviendra l’an prochain le leader de l’écurie indienne. Hülkenberg parti, Mercedes en profite pour placer l’un de ses pions, le jeune français Esteban Ocon, qui se voit ainsi offrir la chance d’évoluer dans une auto de choix après une partie de saison 2016 d’apprentissage chez Manor.

Haas F1

Si Romain Grosjean poursuivra l’aventure américaine en 2017 - avec une probable pige en NASCAR en cours de saison -, il sera sans doute bousculé par l’arrivée de Kevin Magnussen. Le Danois, passé chez McLaren et chez Renault, a décidé de tenter le pari après avoir constaté que la marque au losange n’était visiblement pas convaincue par ses services. Le duel sera intéressant à suivre, à coup sûr. Esteban Guttiérez doit quant à lui se chercher un autre volant.

Manor Racing

Si Rio Haryanto avait débuté la saison 2016 au sein de l’ex-écurie Marussia, le manque de garanties financières apportées par l’Indonésien a poussé Manor à devenir l’équipe réserve (non officielle) de Mercedes. Esteban Ocon avait en effet rejoint Pascal Wehrlein dans le team anglais motorisé par la firme à l’étoile. Le premier cité s’envolera chez Force India, tandis que le sort du second reste incertain. Tout reste donc possible chez Manor.

McLaren Honda

Fernando Alonso honorera sa troisième (et dernière) année de contrat, et McLaren a décidé de lui adjoindre le jeune Stoffel Vandoorne, qui avait brillé lors de sa pige à Bahreïn plus tôt cette année. Après sept saisons en tant que titulaire, Jenson Button se voit écarté au profit du Belge, mais pas mis dehors pour autant puisqu’il conservera un rôle de développeur au sein du team de Woking.

Mercedes AMG

A la surprise générale, le récent Champion du Monde Nico Rosberg a décidé de se consacrer à sa famille et de quitter la F1, malgré la signature d’un nouveau contrat l’été dernier. Le triple Champion du Monde, Lewis Hamilton, se retrouve donc orphelin de son meilleur ennemi. Le vide laissé par Rosberg est énorme, et les rumeurs vont actuellement bon train quant au nom de son remplaçant. Le jeune pilote maison Pascal Wehrlein semble en bonne position, mais Mercedes pourrait lui préférer un pilote plus expérimenté.

Red Bull Racing

Puisque le moteur Renault (badgé Tag Heuer) a retrouvé du peps, Red Bull affiche désormais l’ambition de reconquérir la plus haute marche du podium. Tout le monde imagine déjà que cela se fera avec le jeune Max Verstappen, qui avait épaté la galerie en remportant sa première course avec Red Bull, à Barcelone. Mais Daniel Ricciardo, qui a lui assuré sa présence jusqu’en 2018, est très loin d’avoir dit son dernier mot.

Scuderia Toro Rosso

L’Espagnol Carlos Sainz, qui s’était montré à la hauteur de Verstappen en début de saison, est déjà assuré de conserver son volant l’an prochain. Daniil Kvyat, qui avait écarté de l’écurie-mère en début de saison, s’est finalement repris et aura la chance d’être conservé dans le giron pour une année supplémentaire. Le Français Pierre Gasly passe donc son tour pour cette fois.

Williams F1

L’écurie de Grove a conservé le même line-up trois années de suite, Valtteri Bottas comme Felipe Massa donnant satisfaction. Le Finlandais a prolongé mais c’en est terminé pour Felipe Massa, qui a annoncé à la rentrée sa retraite de la F1. Le jeune canadien Lance Stroll, 18 ans, développeur de l’équipe ayant évolué en F3 en 2016, le remplacera.

Renault F1

Après avoir échoué dans différents dossiers (Vandoorne, Pérez et Bottas, pour ne citer que ceux-là), Renault a finalement jeté son dévolu sur Nico Hülkenberg. Le pilote allemand apportera toute son expérience à Renault, tout en se voyant enfin offrir la possibilité de rejoindre un grand constructeur. Le pari est osé pour les deux parties. Ni bon, ni mauvais, Jolyon Palmer sera finalement conservé de l’autre côté du garage, son compte bancaire bien fourni ayant peut-être achevé de convaincre le losange.

Sauber

Les finances de l’équipe sont apparemment assurées, puisqu’elle a été rachetée par un fonds d’investissement privé. Peter Sauber quitte définitivement le navire, mais l’équipe continuera à porter son nom. Marcus Ericsson, notamment grâce à ses soutiens financiers suédois, poursuivra en 2017. Cela semble en revanche très compromis pour Felipe Nasr, dont on ne connait pas encore le remplaçant.

Règlement F1 2017

Découvrez les modifications importantes du règlement pour la saison 2017 de Formule 1.

La FIA possède trois ambitions principales au moment de changer les règles : réduire les coûts, renforcer la sécurité et améliorer le spectacle.

1. Retour à la performance

L’introduction des nouvelles F1 hybrides en 2014 a déçu suiveurs et spectateurs. En cause : un son peu séduisant, des vitesses réduites et des économies de pneus trop récurrentes. La F1 se rapproche davantage de l’endurance que du sprint.

La Fédération automobile internationale a réagi en conséquence, c’est pourquoi le look des Formule 1 va fortement évoluer. Toutes les dimensions en largeur seront accrues, aussi bien pour les pneus (60 à 80 cm en plus) et les ailerons (15 cm de plus à l’avant, 20 cm de plus à l’arrière) que pour le châssis (20 cm de plus).

Aussi, le poids va également augmenter de 20 kilos, tandis que l’aileron avant sera en forme de V et l’aileron arrière sera plus bas. L’objectif est d’améliorer les performances des monoplaces d’environ cinq à six secondes, pas moins ! Les pneus devraient également être conçus afin d’endurer ces changements et leur usure en sera rendue plus homogène.

2. Sécurité et économies

Pour 2017, les équipes clientes auront droit à des moteurs à prix réduit : 1 million de moins. Les motoristes ont désormais l’obligation de fournir une écurie dans le besoin, une décision qui intervient après que Red Bull, un temps brouillé avec Renault, a failli se retrouver sans moteur.

Le système actuel de "jetons" pour le développement des blocs sera abandonné, tandis que de nouvelles contraintes sur le poids, les matériaux et les dimensions des V6 turbo hybrides seront adoptées en compensation.

Il sera aussi question en 2017 de l’introduction du "halo", ce dispositif de sécurité placé au-dessus de la tête du pilote et testé par Ferrari cette année. L’ "aeroscreen" de Red Bull, lui, n’a pas été retenu par la FIA.

3. De nouvelles qualifications ?

Concernant l’aspect purement sportif, rien d’important ne devrait survenir.

Après le tollé général provoqué par le nouveau format de qualifications en début de saison 2016, la FIA est sagement revenue au format connu depuis 2006 avec élimination à la fin de chaque partie et non toutes les 90 secondes. Pour l’instant, aucun changement n’est prévu à ce niveau pour 2017, mais cela pourrait encore être discuté dans les mois à venir.

Idem pour les restrictions des communications radio. Décidées afin que le pilote compte davantage sur lui-même et moins sur son équipe, elles devraient être conservées mais rien n’est moins sûr, les équipes réclamant des ajustements pour des raisons de sécurité.

Enfin, la réglementation pneumatique (cinq trains de pneus en tout, trois par épreuve) devrait être reconduite la saison prochaine.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «F1 2017 : Calendrier, Transferts, Règlement»

  • Par Toto

    Dans le calendrier, 4 courses sont programmées en Juin 2017 ! Un rêve qui se réalise pour moi (un peu moins pour ma femme, lol)

  • Par nectral

    Button et Vandoorne échange leur place. Place au "jeune".

  • Par Oscalo

    Pour une suppression de GP d’Allemagne mais pas celui d’Italie ! Le départ est l’un des meilleurs de la saison ! J’espère que la FIA vont revoir ça pour 2017...

  • Par nectral

    Mike Surtees, pas du tout, je suis pas supporter de Red Bull ni de TAG HEUER, c’est simplement la dénomination officiel de moteur pour le moment, comme Megatron pour l’ex BMW dans les années 80, ou Supertec pour le Renault fin 90 début 2000.

  • Par gregu

    Quoi ? Pas de grand prix de Formule 1 en Allemagne et en Italie en 2017 ? C’est quoi ce bordel !! Il faut vite que Bernie dégage de la F1 pour que nous puissions retrouver notre sport auto favoris !

  • Par Mike Surtees

    Nectal aime bien les marques qui payent bien

  • Par sari

    La bonne nouvelle du jour, c’est la signature de Rosberg chez Mercedes en 2017 / 2018 ! Très content de le savoir encore dans cette équipe pour la saison prochaine. La guerre devront continuer avec Hamilton si les changements de réglementations ne les assoment pas trop !!

  • Par kimione

    Il faut arrêter avec le règlement moteur. C’est n’importe quoi depuis ! Idem pour les arrêts dans les stands sans essence ! Nous voulons retrouver la Formule 1 d’avant, et les changements prévus pour 2017 ne vont pas faire avancer la F1

  • Par nectral

    Pour le moteur Red Bull vous devrier mettre TAG Heuer dénomination officiel, avec Renault entre parenthèse.

  • Par Serge

    J’espère juste que la F1 sera plus passionnante en 2017 que cette année avec encore et toujours 2 Mercedes aux avants postes !

  • Par Grég

    A partir du moment où nous avons toujours notre Français Romain Grosjean l’année prochaine, ça me va ! Concernant les transferts 2017, c’est encore trop tôt pour se faire une idée. Et pour le calendrier 2017... Ecclestone continu à supprimer les Grands Prix européen... Merveilleux !

  • Par Carl

    Si le GP d’Italie n’est pas là pour la saison 2017, je ne pourrais plus aller voir une seule course... La Belgique est trop loin et Monaco, c’est trop cher !
    Du côté des réglementations, j’espère que ça relancera un peu le championnat et que ça classera les Mercedes en fond de grille ! Et pour les transferts, très heureux de voir Raïkkönen prolonger son contrat avec Ferrari F1 pour la saison 2017 !

Publiez votre avis