En excès de vitesse à cause... d’une envie pressante !

Publié le

par Olivier Guillaume

Les automobilistes ont souvent beaucoup d’imagination (bien qu’involontaire) quand il s’agit d’enfreindre le Code de la Route. L’excès de vitesse ne leur suffit pas toujours, il faut parfois y ajouter un état d’ébriété, un délit de fuite, entre autres joyeusetés. L’autre domaine où leur imagination est très active est au moment de trouver une excuse pour justifier l’excès de vitesse.

On en a eu la preuve dans la nuit du 17 au 18 novembre près de Toulouse. La gendarmerie, en charge de contrôle routiniers, a eu l’occasion de flasher une voiture à 112 km/h, alors que la vitesse était limitée à 50 km/h. L’automobiliste partait déjà mal. Pour ne rien arranger, son taux d’alcool dans le sang dépassait lui aussi la limite autorisée. Ah oui, et la voiture n’était plus à jour aussi bien au niveau de l’assurance que du contrôle technique, tant qu’à faire !

Si le conducteur a reconnu avoir bu plusieurs bières entre amis, il a essayé de justifier sa vitesse excessive. Selon lui, ses 112 km/h étaient le résultat d’une envie pressante... Si on peut éventuellement y croire par rapport au nombre de bières englouties, elle ne justifie pas un aussi grand excès de vitesse pour autant !

Bien entendu, vu l’infraction commise, son permis de conduire a été immédiatement retiré et sera suspendu plusieurs mois selon la décision du tribunal...


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «En excès de vitesse à cause... d’une envie pressante !»

Publiez votre avis