Des hackers engagés par Fiat Chrysler pour sécuriser les véhicules

Publié le

par Olivier Guillaume

On connaît l’histoire de Vidocq, l’ancien bagnard devenu policier puis détective. Les constructeurs appliquent de plus en plus cette logique en appelant des hackers pour tester la fiabilité de leurs systèmes informatiques, pratique courante chez les géants de la technologie tels que Facebook et Google. Fiat Chrysler a décidé de suivre l’exemple.

Cette décision intervient en réaction à l’amende de 105 millions de dollars infligée en raison de la négligence du groupe envers ses systèmes informatiques. Il a fallu rappeler plus d’un million de véhicules après la prise de contrôle d’une Jeep Cherokee par des pirates informatiques.

Ainsi, si les hackers reconvertis parviennent à détecter d’éventuelles erreurs ou failles dans le système de la marque, ils pourront toucher une certaine somme d’argent. Celle-ci peut varier de 150 dollars si la faille est mineure à 1500 dollars pour une faille très importante. Cette assistance sera complétée par la société Bugcrowd, déjà associée à Tesla pour les mêmes raisons.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto


Avis sur «Des hackers engagés par Fiat Chrysler pour sécuriser les véhicules »

Publiez votre avis