Contrôlé en état d’ivresse, il remercie la gendarmerie de l’avoir sanctionné !

Publié le

par Olivier Guillaume

Quand on est contrôlé par la maréchaussée en état d’ivresse, il y a en général deux catégories de coupables. Ceux qui restent dans le déni de leur taux d’alcoolémie et ceux qui reconnaissent l’erreur. Et dans cette deuxième catégorie, il y a aussi ceux qui récidivent et ceux qui en tirent des leçons. En revanche, ceux qui en viennent à remercier la gendarmerie, ils sont bien plus rares !

Pourtant, c’est bien ce qu’a fait un automobiliste breton. La gendarmerie des Côtes d’Armor a tenu à partager cette histoire sur leur page Facebook. On y retrouve la lettre de cet individu qui raconte son histoire : contrôla fin janvier avec 0,62 mg par litre d’air exprimé contre 0,40 maximum, il a vu son permis suspendu pour quatre mois.

Loin de vouloir oublier l’histoire, il demande au colonel de la gendarmerie de remercier et féliciter la personne qui l’a arrêté ! Il salue en effet "son comportement militaire, sa compétence professionnelle et ses qualités humaines". Si l’homme en vient jusque là, c’est qu’il doit s’agir d’une prise de conscience salutaire, doit-on penser. C’est semble t-il le cas puisque l’automobiliste a évoqué la fin de sa cure dans un service d’addictologie.

Si seulement plus de conducteurs avaient cette prise de conscience...


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Contrôlé en état d’ivresse, il remercie la gendarmerie de l’avoir sanctionné !»

Publiez votre avis