Ce qui change au 1er janvier 2018, ép.3 : fiscalité en hausse

Publié le

par Olivier Guillaume

Comme toujours, le nouvel an apporte son lot de changements, de nouvelles mesures ou de nouvelles réglementations, et ce dans bien des domaines. Le secteur de l’automobile n’y échappe évidemment pas ! Penchons-nous sur la question.

Nouvelle taxe sur les véhicules puissants

Fiscalement, on ne peut pas dire que 2018 soit profitable aux usagers de la route. Ainsi, les véhicules neufs et d’occasion dont la puissance fiscale est égale ou supérieure à 36 CV sont directement concernés par la nouvelle taxe. Celle-ci débute à 500 € et augmente de 500 € supplémentaire pour chaque cheval fiscal (à 51 CV, le plafond de 8000 € est atteint). Les véhicules exemptés sont ceux qui bénéficient d’une carte grise "collection".

Les carburants toujours en hausse

Le prix des carburants continue de s’envoler. La première cause est la revalorisation de la taxe carbone. Mais, par ailleurs, le pouvoir législatif a validé la hausse progressive de la fiscalité du gazole, et ce afin de l’aligner sur celle du sans-plomb d’ici 4 ans. Le prix du diesel a donc passé la barre d’1,30 €/litre, et cela ne risque pas de s’arranger !

Fin du bonus pour les hybrides rechargeables

Il était déjà en diminution depuis plusieurs années, le voici disparu : le bonus pour les voitures hybrides rechargeables appartient désormais au passé. Les véhicules rejetant moins de 60 g/km de CO2 ne bénéficiaient déjà plus que de 1000 € l’an dernier. Bien sûr, les autos électriques ne sont elles pas concernées et bénéficient toujours d’un bonus (6000 €).


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Ce qui change au 1er janvier 2018, ép.3 : fiscalité en hausse»

Publiez votre avis