Assurance : le bouleversement des voitures autonomes

Publié le

par L’équipe Minute-Auto.fr

Une révolution est en cours dans le secteur automobile. La voiture autonome arrive à grands pas et viendra prochainement changer radicalement nos habitudes au volant. L’automobile deviendra un lieu de repos pendant que l’intelligence artificielle s’occupera de la route. Mais ce bouleversement n’est pas sans conséquence. Au registre de l’assurance, c’est tout un secteur qui doit dès aujourd’hui évoluer et aller de concert avec un nouveau cadre législatif…

L’arrivée des voitures autonomes freinée par les autorisations

Les voitures 100% autonomes ne circulent pas encore en masse sur les routes. Il s’agit pour le moment de voitures semi-autonomes qui requièrent toujours un conducteur vigilant à chaque instant. Nous en sommes aujourd’hui au niveau 3 sur 5 en matière d’autonomie de nos véhicules. Les voitures totalement autonomes restent en phase de développement et de test mais leur utilisation est imminente (nous parlons d’une arrivée prévue en 2021).

La technologie est prête pour certains. Tesla équipe déjà ses modèles des composants nécessaires pour cette conduite. Le problème reste l’adaptation des différentes infrastructures des villes mais aussi et surtout le cadre législatif et les accords des gouvernements. Ces points risquent de prendre encore du temps tout comme l’évolution des offres d’assurance.

Une intelligence artificielle qui fait débats

L’assurance d’une voiture autonome ne sera pas un contrat comme nous le connaissons aujourd’hui. Le problème principal est de déterminer le responsable en cas d’accident avec une voiture autonome. Un scénario est d’ailleurs souvent pris en exemple pour prouver toute la difficulté de cette démarche.

Prenons le cas d’une voiture autonome alertée par un grave accident juste devant elle. Ses calculateurs parviennent à proposer deux options de conduite :

- Soit la voiture sauve ses occupants en évitant l’accident par la seule issue possible à savoir un trottoir sur lequel des piétons sont présents. Malheureusement, ce choix pousse à sacrifier les passants. C’est tout simplement inconcevable.

- Soit le véhicule décide de prendre le risque de tuer ses occupants en ne changeant pas de direction afin d’éviter les piétons. Situation tout aussi impensable puisque personne n’a envie d’acheter une voiture qui serait prête à vous tuer.
Quid donc sur le réglage de l’algorithme mais également sur la notion de responsabilité. La faute reposerait-elle sur le fabricant du logiciel d’intelligence artificielle ? Sur le constructeur ? Ou toujours sur l’usager ?

Certains constructeurs ont d’ailleurs déjà pris les devants. C’est le cas de Volvo engageant sa responsabilité dans ses modèles autonomes.

Le monde de l’assurance obligé de s’adapter

Si un organisme autre que le conducteur devient responsable, c’est donc à lui que reviendra le contrat d’assurance. Dans ce cas, les contrats individuels devraient être remplacés par des contrats de groupe et généraux souscrits par les grandes sociétés. Les assureurs ne viseront plus les particuliers mais bien les professionnels responsables des autos.

Certains pensent également que l’assurance auto est vouée à disparaître à cause de la baisse du nombre d’accidents. Il faut dire que près de 90% des accidents de la route sont aujourd’hui provoqués par l’Homme. Difficile de croire que les assureurs n’aient pas d’idée d’adaptation. Les offres et les risques seront tout simplement différents. Avec les voitures autonomes, les assureurs proposeront de nouvelles garanties plus étendues comme celles couvrant contre le piratage, le hacking des véhicules, la sécurité des données personnelles du conducteur, etc.

Les vols de voitures (et surtout le mouse jacking) ne s’arrêteront également pas pour autant même si la notion d’auto-partage deviendra bien plus répandue.


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Assurance : le bouleversement des voitures autonomes»

Publiez votre avis