Amende à 12km/h, verbalisé pour avoir chanté... : ces contraventions insolites !

Publié le

par Olivier Guillaume

Il est facile de se plaindre des contraventions. Les uns déploreront le simple fait d’en recevoir une, que ce soit pour un parking plus ou moins gênant ou un dépassement léger de la limitation de vitesse. D’autres auront davantage à dire sur le montant de cet amende, lequel dépend de la gravité de l’infraction, selon le système de "classe".

Mais si de nombreux PV sont certes sévères mais justifiés, d’autres se sont distingués pour leur originalité. Entre ceux qui atteignent un montant record et ceux résultant d’une drôle d’infraction, voici quelques exemples savoureux !

Verbalisé pour... avoir chanté au volant !

De récentes études avaient démontré que bon nombre de conducteurs aimaient pousser la chansonnette au volant. Il faut croire qu’a Canada, cette habitude n’est pas recommandée. Le 27 septembre dernier, un automobiliste a été arrêté et reçu une amende de 100 euros (149 dollars canadiens) pour la raison suivante : "avoir crié sur le domaine public" !

Pourtant, si le conducteur reconnaît avoir été "entraîné par la musique" ("Everybody Dance Now" de C+C Factory, si jamais), il ne chantait pas si fort à l’entendre. D’où sa contestation devant la Cour municipale de Montréal...

Verbalisé pour... avoir respecté la limitation !

Quand on dépasse la vitesse limitée d’à peine un ou deux km/h, il y a de quoi être frustré mais l’infraction, certes faible, reste réelle. La règle est la règle. En revanche, on peut déjà être encore plus surpris et se sentir vraiment floué quand on est verbalisé pour avoir atteint exactement la vitesse limite et pas plus !

C’est arrivé en juin 2015 en Australie. Un conducteur de 24 ans a reçu une contravention (sa première d’ailleurs), laquelle spécifiait une amende de 151 dollars pour avoir roulé à 100 km/h. Sauf que la zone était justement limitée... à 100 km/h ! L’Australien a partagé cette incongruité sur les réseaux sociaux, mettant ainsi la police locale au courant. Il s’agissait au final d’une erreur administrative. Ouf !

La toute première contravention automobile !

Parce que oui, les verbalisations ne datent pas d’hier ! Dès les premières années de l’automobile, il a fallu rappeler à l’ordre les premiers conducteurs. Au mois de janvier 1896, le dénommé Walter Arnold a été interpellé par un policier à vélo à cause d’une vitesse excessive sur sa propre création, l’Arnold Benz Motor Carriage.

En effet, il roulait à l’incroyable vitesse de 12,9 km/h, alors que la limitation en ville était de... 3km/h (6,4 en dehors). Soit quatre fois plus vite qu’autorisé. Cela a dû causer un émoi aussi grand à l’époque que si quelqu’un aujourd’hui roulait à 200 km/h sur une route limitée à 50 !

De plus, la réglementation obligeait la présence d’une personne équipée d’un drapeau rouge, qui devait marcher une cinquantaine de mètres devant le véhicule pour avertir les piétons de sa présence. Double sanction par conséquent !

Enfin, n’oublions pas l’histoire rapportée ici-même : l’automobiliste sanctionné pour avoir payé son PV trop vite !


Le saviez-vous ?
Il existe des assurances auto à partir de 11€ / Mois ! En 2 minutes, nos internautes économisent 350€ / an. Obtenez immédiatement le meilleur prix en utilisant notre comparateur d'assurances auto

Avis sur «Amende à 12km/h, verbalisé pour avoir chanté... : ces contraventions insolites !»

Publiez votre avis